Tu vas, tu viens,
Pour toi, je ne suis rien.
Tu me caresses,
Puis me délaisses. 

Je suis épuisée,
Lasse et fatiguée,
J’aimerai tout arrêter.
Mon cœur est rongé
Par la haine et la rage.
Dans ma tête, des images :
Un couteau et du sang,
Tes yeux me suppliant.

J’ai envie de te poignarder,
De te transpercer.
Voir ton sang couler,
Autant que les larmes que j’ai pleuré.

J’aimerai te voir souffrir
Autant que tu m’as fait souffrir,
Mais je ne peux pas fuir
Mon seul vrai désir :
J’aimerai seulement
Que tu m’aimes
Autant
Que je t’aime…
 

Je t’aime.

maitresse1