J'ai un ami

Et ça m'est bien égal
Que les dieux ou les hommes
Me fassent du mal
Ou m'abattent...
Ses mots, tels une étoile,
Suffisent à me guider.
Je l'estime

Et le loue en silence.

J'ai un ami
Et ne désire ni or
Ni cadeau royal
Pour lui faire
plaisir,
Mais être assis près de lui
Et qu'il me tienne la main
Est pour moi un trésor
Qui surpasse toute richesse.

J'ai un ami
Et ne souhaite que l'art
-Pure et blanche flamme-
Pour m'inspirer
Quand je trace en lettres griffues,
jaillies d'un coeur palpitant
Hymne à la beauté
Inscrite sur son visage.

Tout ce que j'ai appris sur Terre,
C'est là, tout ce que je sais,
Conseiller un ennemi pour le perdre.

Tout ce que je trouve
Ce sont des vérités aléatoires,
Plantées comme des cordes
A travers mon esprit
Crever un abcès,
Brûler une vieille lettre.

Et le jeune a dit :

"Parle-nous de l'amitié."

Et l'autre a répondu :
"Ton ami,
C'est la réponse à tes besoins.
Il est le champs
Que tu ensemences dans l'amour,
Et moissonnes dans l'action de grâces.
Il est la table,
Il est le coin du feu
Pour que tu y viennes avec ta faim
Recherchant en lui la paix."


Poème écrit par un malade du sida

amiti_