Pénélope n’attend plus Ulysse

Elle goûte maintenant aux délices

D’une vie sans sacrifice

 
Elle veut rire et chanter

Sourire et danser

Rêver sans soupirer

 
Mais elle ne peut se voiler la face

Les blessures laissent des traces

Que seul le temps efface

 
Et il est encore trop tôt

Pour dire qu’il fait beau

Du courage, il lui en faut

Pour supporter l’absence

Ignorer les silences

Survivre à l’errance

 
Pénélope n’attend plus Ulysse

Mais par moment, les larmes glissent

Sur son visage triste.


voil_e